Les aides fiscales et autres pour alléger la facture du serrurier

Il est possible d’alléger la facture d’un serrurier avec des subventions de l’État ainsi que des réductions d’impôts lors des travaux concernant la porte d’entrée. Faire soi-même l’installation ou la rénovation est tentant en vue d’une économie, cependant on a encore plus à gagner en les confiant à un professionnel tant qu’ils soient réalisés dans le cadre de l’éco-rénovation.

Crédit d’impôt et réduction de TVA

Les travaux de rénovation énergétique bénéficient d’un crédit d’impôt sur le revenu de 30 % des frais de dépenses y afférant. Propriétaire ou locataire d’une résidence principale construite plus de 2 ans a droit à ce crédit d’impôt pour la transition énergétique ou CITE comme à une réduction de la TVA si ces travaux sont effectués par un professionnel reconnu garant de l’environnement ou RGE. Ces dépenses sont d’abord affectées aux travaux inhérents à la qualité environnementale de la maison. Il est également impératif que la porte dispose du marquage CE avec au moins un label de certification th9 et sa performance thermique Ud est inférieure ou égale à 1,7 W/m². Quant à la TVA, le taux peut être diminué à 5,5 % ou elle peut être un taux intermédiaire de 10 % et au taux de 2,1 % pour la Martinique, la Guadeloupe ou La Réunion.

Éco-prêt à taux zéro

Un autre financement qu’on a droit aussi pour les dépenses est l’éco-prêt à taux zéro. Connu aussi sous le nom d’ECO-PTZ, il est dédié uniquement aux travaux d’éco-rénovation. Propriétaire occupant ou non occupant peut en bénéficier à condition de réaliser au moins l’isolation des murs extérieurs ou de la toiture outre le changement des portes, des portes-fenêtres ou des fenêtres. Il est aussi accordé à ce dernier accompagné d’un remplacement ou d’installation d’un système pour eau chaude sanitaire ou chauffage performant. Le recours à l’énergie renouvelable est plus encouragé dans ce projet. Mais toujours par rapport aux conditions, la performance énergétique du logement qui doit être analysée par un bureau d’étude et la réalisation des tâches par un professionnel certifié RGE sont également des exigences de cette aide.

Aides de l’Anah, certificat d’économies d’énergie, chèque énergie

Par le biais de l’Agence nationale de l’habitation ou Anah, le budget pour une porte d’entrée se voit également moins lourd. Il faut simplement que cette rénovation soit dans le but de réduire à 25 % la consommation énergétique de l’habitation. Ce financement est alloué uniquement au propriétaire d’une maison bâtie au-delà de 15 ans. Non cumulable, il n’est attribué que  tous les 5 ans au minimum. Sinon, une porte d’entrée est classée parmi les solutions éco-énergétiques et le certificat d’économies d’énergie ou CEE fait partie des encouragements aux particuliers à l’investissement dédié à cet effet. En tout cas, des départements ont encore plus droit à une aide particulière dans cet objectif pour amélioration de la performance énergétique spéciale portes et fenêtres. En font partie  l’Aveyron, le Pas-de-Calais, les Côtes d’Armor et l’Ardèche.